Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ECONOMIE de LUNETTES

Après la fin de l'hiver, le commencement du printemps avec ses fleurs comme des feuilles qui escaladent le ciel, après l'été allongé d'or, de whisky échauffé pour lui faire garder son goût en évaporant l'alcool, de café mis dans les glaces, l'automne va revenir, disait l'agronome russe diplômé d'économie à sa Muse raisinée. " "C'est lui qui aura tes yeux: violets-bruns ou bruns-violets."

Des grappes d'odeurs de fruits se partageront les couloirs et la cage d'escalier. Les grand-mères feront cuire un œuf frit aux champignons. Les enfants s'apprêteront à lire, à rédiger leurs devoirs, à compter, à colorier pas loin d'une cuisinière ou d'un poêle haut comme un mur. Ils penseront que dans les fours on peut mûrir une brioche ou faire rôtir des châtaignes.

On économisera les verres des lunettes, en pensant obscurément que les yeux se fortifient quand ils ne s'en servent pas. Ou que les yeux peuvent les user à force de s'en servir, ce qui revient au même - un calcul d'une bêtise qu'il importe de dénoncer - .

Extrait de " Maison pour enfant", 2007-2014.

Les yeux de l'automne

Les yeux de l'automne