Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES TIPIS et LES TOPOS

Les tipis et les topos glissent ensemble en traineaux, tirés par chiens et chevaux le long des pistes du désert que verdissent les étés, que concassent les hivers. Nous venons d'appareiller pour le camp scout qui exige que chaque membre en revienne lourd de leçons, d'expériences, de souvenirs à transmettre en rouleaux et en feuillets - si on dispose du Wifi, en mels et en pdf- .

Monter des tentes de peaux en les plaçant sur faisceaux. Construire des ponts de badines séparant feu et ruisseau. Prendre des notes de voyage sur carnets de moleskine. Les placer en gibecières pour éviter que le sang et la pluie ne les détrempent. Embrocher les sangliers, les cerfs, les loups, les lapins chaque fois qu'on en abat un après l'avoir découpé, dépecé, dépouillé. En faire sécher la peau à côté de la rivière où la tribu vient camper. Passer trois heures par jour au moins à la flageller pour hâter son desséchement ou son assouplissement. Découper des mocassins, des futals, des vestes en daim dans son rectangle transparent. L'agrafer d'épingles molles en épines de rosier, d'incrustations en argent si on dispose de fourchettes tirées de ce métal blanc. Noter ce que disent les chefs quand les squaws rapiècent leurs jupes. Ecouter la nuit venue comment croassent les crapauds sous la brûlure de la lune, les injures des étoiles, les larmes amères des rosées.

Un papoose est suspendu dans son hamac de coton.

Un guerrier s'est maquillé, il a tressé ses cheveux, s'est ceinturé de turquoise.

Tous les mâles veillent sur la plaine après avoir somnolé mains accrochées à la bride de leur noir mustang musqué.

Extrait de "Autant de maisons qu'en nourrit le monde". 2011/2014.

Papoose de camp d'été

Papoose de camp d'été